* Critique: «Les diablogues» de Rolland Dubillard


Écrit par : yanik

La série de courtes pièces «Les diablogues» de Rolland Dubillard était présentée au bistrot culturel Le Va-et-Vient de la rue Notre-Dame Ouest, à Montréal, du 27 au 29 janvier 2005

DE L'ABSURDE SOUVENT SAVOUREUX

Avec «Les Diablogues» de Rolland Dubillard, on découvre un humour qui se moque des travers de l'humain, qui s'apparente parfois à celui d'Eugène Ionesco, parfois à celui de René de Obaldia, souvent à celui de Jean Tardieu. Malheureusement, certaines de ces courtes pièces, présentées une à la suite de l'autre sans lien particulier autre qu'une musique (bien choisie dans le cas de la production offerte au Va-et-vient), commencent sur une note prometteuse et se terminent un peu en queue de poisson. Heureusement, d'autres sont écrites très serré, très finement, et s'avèrent de petits bijous. Je suis ravi d'avoir assister à ces «Diablogues» parce que les comédiens y étaient excellents et l'endroit m'était inconnu jusqu'à ici. Un petit commentaire ? J'aime bien avoir un programme (ou à tout le moins un feuillet !) pour connaître les noms des acteurs, le nom du metteur en scène, des informations sur la troupe, etc., lorsque j'assiste à un spectacle de théâtre.

Ce commentaire a d'abord été publié sur le site www.voir.ca